Amoirie

LE CNP-PPP PRESENTE LES PROJETS PPP AU SECTEUR PRIVE LORS DU 18E FORUM AGOA A ABIDJAN

Images
Body

« L’AGOA et le futur : développement d’un nouveau paradigme pour orienter les relations commerciales et les investissements entre les États-Unis et l’Afrique », tel était le thème central du 18è forum économique et commercial États-Unis-Afrique de l’AGOA (loi sur la croissance et les opportunités économiques en Afrique) qui a eu lieu du 4 au 6 août 2019 à Abidjan.
En prélude à la cérémonie officielle d’ouverture du forum, le secteur privé ivoirien, des hommes d’affaires et des officiels américains se sont rencontrés, le 4 août 2019, au siège de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d'Ivoire (CGECI), à l’occasion d’un forum dédié au secteur privé. Cette rencontre a mis en lumière les opportunités commerciales générées par ce partenariat qui, depuis 2000, ouvre un accès préférentiel, sans paiement de droits de douane, à plus 6.000 produits africains sur le marché américain. La Côte d’Ivoire fait partie des 39 pays éligibles à l’AGOA. Il faut noter que l’éligibilité d’un pays se renouvelle d’année en année, selon des critères précis tels que ses performances en matière de bonne gouvernance, son libéralisme économique, le respect des droits des travailleurs. Le Président du Comité National de Pilotage des Partenariats Public-Privé (CNP-PPP), M. Noumory SIDIBÉ, lors d’un panel, a indiqué que depuis 1959, année au cours de laquelle, la Côte d'Ivoire a scellé son premier PPP, l’Etat ivoirien a « toujours respecté ses engagements, malgré les crises» que le pays a connues.
Le forum de 2019, qui s’ouvrira officiellement le lundi 5 août, en présence du Président de la République de Côte d'Ivoire, Son Excellence M. Alassane Ouattara, et de plusieurs délégations africaines et américaines, examinera les nouveaux outils développés par les gouvernements des États-Unis et d'Afrique au cours de l'année écoulée, et comment en faire un meilleur usage. Il mettra également l’accent sur le rôle important joué par les femmes, la jeunesse, la société civile et le secteur privé dans la promotion du commerce, la croissance économique et la prospérité.